LE BANQUET
DES IDÉES
LE BANQUET
DES IDÉES
LE BANQUET
DES IDÉES

12>>15 novembre 2020

PAU

Première grande étape de notre congrès, le Banquet des idées est un temps de formation, d’exploration et de construction d’une parole politique de notre réseau : Quelle vision de la démocratie défend-on, nous, réseau des centres sociaux et quel rôle souhaite-t-on y jouer, pour faire progresser la justice sociale ? Ce rendez-vous, du 12 au 15 novembre à Pau, donne donc la priorité à des bénévoles « engagés » dans les centres sociaux et les fédérations.

De quoi va-t-on parler
au Banquet des idées ?

  • Voyage en démocratie
  • Le pouvoir du peuple
  • L’action contre les injustices sociales.
  • Démocratie et justice sociale
  • Agir en démocratie
  • le rôle des centres sociaux dans la vie démocratique

voici quelques exemples de ce qu’on va aborder au banquet des idées. De quoi mettre l’eau à la bouche ! 
Pour en savoir plus sur ce dont on va parler au Banquet des idées, regardez les vidéos.

ça se prépare...

Malgré le confinement et le report de la date (initialement prévu du 4 au 7 juin), les préparatifs vont bon train, avec quelques évolutions introduites dans le programme, un nouveau rendez-vous du groupe d’organisation de la Fédération des Pyrénées Atlantiques, la mobilisation des intervenants, la préparation de l’animation et des soirées…

Le groupe Congrès a également lancé une grande collecte au mois de mai auprès de l’ensemble des habitant.e.s engagé.e.s, bénévoles et salarié.e.s du réseau des centres sociaux, afin d’analyser le vécu de chacun.e depuis le début de cette crise, analyser la société et le rôle des centres sociaux.

Vous êtes plus de 500 (523 pour être précis !), issues d’une cinquantaine de départements, à avoir pris le temps de répondre au questionnaire en ligne, merci beaucoup à toutes et tous ! Les résultats vont nourrir les travaux de l’Assemblée Générale de la FCSF, mais surtout le Banquet des idées de novembre et les banquets citoyens de juin prochain !

Vous avez été nombreux à partager votre regard sur les inégalités et situations d’injustices constatées ou vécues depuis le début du confinement, sur la vie démocratique, mais aussi sur le rôle du centre social présent et à venir ! Les résultats seront diffusés à l’ensemble du réseau début septembre.

Ca se passera à Pau !

Zoom sur ce magnifique lieu : cadre propice au travail et aux moments conviviaux  en plein centre-ville mais au vert, et avec l’accueil tout particulier, entre mer et montagne, que nous réservera l’enthousiaste délégation de la Fédération des centres sociaux des Pyrénées Atlantiques !

EN DIRECT DU Banquet des idées

En direct le novembre 2020

Jours
Heures
Minutes
Secondes
Le Direct commence dans quelques minutes...

Les intervenants

Jean-Michel Fourniau

Sociologue, directeur de recherche à l’Institut français des sciences et des technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux. Il préside le GIS « Démocratie et participation » et est membre du comité de gouvernance de la Convention citoyenne pour le Climat depuis 2019.

Plénière 1 et atelier 2

Jérémy Louis

Doctorant en sociologie urbaine. Spécialiste de l’empowerment, du community organizing, il a été coordinateur de l’expérimentation des Tables de Quartiers à la FCSF et réalise sa thèse sur le pouvoir d’agir, à l’Université de Nanterre.

plénière 3 et parcours E

Anne Brunner

Directrice d’étude à l’Observatoire des Inégalités. Diplômée d’HEC, elle est aussi spécialiste en communication, en agriculture biologique et en alimentation durable.

Atelier 6

Valérie Deldrève

Directrice de recherche à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA). Sociologue de l’environnement, elle s’intéresse à la protection des sites naturels des enjeux qu’elle soulève en termes de participation, d’inégalités et de justice environnementale.

Atelier 8

La commission nationale du débat public

(CNDP) a pour mission de faire respecter les procédures de participation des citoyen. nes aux politiques publiques qui les concernent. Elle veille au respect du droit, anime des débats publics et les synthétise, émet des propositions et avis.

PARCOURS A

(CNDP) a pour mission de faire respecter les procédures de participation des citoyen. nes aux politiques publiques qui les concernent. Elle veille au respect du droit, anime des débats publics et les synthétise, émet des propositions et avis.

Olivier Noël

Sociologue, maître de conférences à l’Université de Montpellier et intervenant permanant à l’ISCRA (Institut social et coopératif). Il est spécialiste des discriminations, de l’intégration, du pouvoir d’agir et de la laïcité.

Plénière 3 et parcours C

Catherine Neveu

Anthropologue, directrice de recherche au CNRS et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales. Elle est présidente du Comité scientifique du GIS « Démocratie et participations » et administratrice de la Fédération des centres sociaux – Région Centre-Val de Loire

Plénière 3

La Boîte sans projet

est une coopérative qui vise à renouveler et diffuser les pratiques de l’éducation populaire. Composée de militant·e·s engagé·e·s de l’animation, de l’éducation, de la solidarité, de l’action sociale et du syndicalisme, elle intervient pour redonner du pouvoir d’agir à des groupes, des organisations ou des collectifs divers.

PARCOURS F + H

Robert Lafore

Professeur agrégé de droit public, directeur honoraire de l’Institut d’études politiques de Bordeaux et membre du Conseil d’administration de l’UNIOPSS. Il est spécialiste de droit et des institutions de la protection sociale, de droit de l’action sociale et des politiques sociales française et européennes.

Atelier 3

Alban Sumerly

est coordinateur solidarités et lutte contre les exclusions à Solidarités Jeunesse depuis 2017. Diplômé en coopération internationale, il a aussi travaillé à France volontaire et aux CEMEA.

PARCOURS D

Marion Carrel

Sociologue, maîtresse de conférence à Lille et membre du Centre d’étude des mouvements sociaux de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle est co-directrice du Groupement d’intérêt scientifique « Démocratie et participation ».

Plénière 2 et atelier 5

Bruno Tardieu

Directeur du Centre de mémoire Joseph Wresinski. Ancien délégué national du mouvement ATD Quart-Monde, il est l’auteur de « Quand un peuple parle. ATD Quart-Monde, un combat radical contre la misère ».

plénière 2 et parcours G

Magali Bessonne

Philosophe politique, professeur des Université à Paris Panthéon-Sorbonne. Elle est spécialiste des théories de la justice et de la démocratie, des questions du racisme et des discriminations.

Atelier 7

Manu Bodinier 

Manu Bodinier est co-fondateur d’Aequitaz, association d’« artisans de justice sociale » qui intervient pour soutenir le pouvoir d’agir des personnes, à travers l’expérimentation, la recherche et le déploiement d’expériences (Parlements libres des jeunes, recherche sur la protection sociale, etc.)

Atelier 1 et parcours B

Samuel Hayat

est politologue, lauréat 2012 du prix Aguirre-Basualdo en droit et sciences politiques de la Chancellerie des universités de Paris. Chercheur au Conservatoire national des arts et métiers, ses travaux portent sur l'histoire et la théorie de la représentation politique, ainsi que sur la sociologie historique du mouvement ouvrier français.

ATELIER 4

Intervenant à confirmer.

Les ateliers

  • 1 - La démocratie : un idéal, des idées, des pratiques ? Manu Bodinier
    Aequitaz

    Zoom sur des notions qui structurent nos réflexions et pratiques démocratiques : liberté, égalité, équité, justice sociale, injustice, etc... Avec Manu Bodinier, Aequitaz.

  • 2 - Le pouvoir du peuple ?
    Les différents modes d’exercice de la démocratie et de la prise de décisions.
    Jean-Michel Fourniau, sociologue.

    Démocratie représentative, participative, délibérative, d’interpellation, démocratie directe… de quoi parle-t-on ?

  • 3 - La démocratie : une forme de solidarité ? - Les institutions publiques et civiles qui font la cohésion sociale. Robert Lafore,
    juriste et professeur de droit public.

    La protection sociale et la justice sociale portées par les institutions françaises (publiques et civiles).

  • 4 - Les conflits en démocratie - Intérêts divergents et contradictoires, dialogue et résolutions des conflits. Samuel Ayat
    Politologue
    (sous reserve)

    Comment les intérêts et revendications qui traversent la société peuvent-ils s’exprimer? Quel est le rôle du conflit dans la démocratie ?

  • 5 - Agir ! - L’engagement et les mouvements sociaux aujourd’hui. Marion Carrel,
    sociologue.

    Retour sur 15 années de mouvements sociaux en France, leurs thèmes, les formes d’organisation, les ressorts de l’engagement et la “démocratie du faire”.

  • 6 - Tous inégaux ? L’état des inégalités en France. Anne Brunner,
    directrice d’étude à l’Observatoire des inégalités.

    Quels sont les grands types d’inégalités et quel est le lien entre inégalités et justice sociale ? – Appropriation de quelques chiffres-clé et enjeux des inégalités actuelles.

  • 7 - Reconnaissez-moi, reconnaissez-nous !
    La reconnaissance des personnes et des groupes comme enjeu de justice sociale.
    Magali Bessonne,
    philosophe.

    Pourquoi l’enjeu de la reconnaissance devient de plus en plus important dans notre démocratie ?

  • 8 - La crise écologique, un enjeu de justice sociale. Valérie Deldrève, sociologue.

    Changement et urgence climatique, développement durable, justice sociale et environnementale : tour d’horizon de notions et des enjeux actuels liés à la crise écologique.

Les parcours thématiques

  • A - A quoi bon débattre ? Débats, décisions et actions. Commission nationale du débat public (CNDP)

    Comment organiser le débat de manière à ce qu’il permette la construction des points de vue individuels et collectifs, et l’action sur son environnement pour changer les choses ?

  • B - Au secours, un conflit !
    Entre évitement et répression, quelle place pour le conflit ?
    Manu Bodinier,
    fondateur d’Aequitaz.

    Comment intégrer le conflit comme composante naturelle d’une organisation et du débat public ? Comment créer les conditions pour que les divergences d’intérêts, les inégalités et injustices s’expriment et soient prises en compte ?

  • C - Tous égaux, mais… certains le sont plus que d’autres ! Egalité et différences en démocratie Olivier Noël, sociologue

    Comment faire en sorte que les différences ne génèrent pas des discriminations et intégrer l’analyses des dominations comme composante de notre société ?

  • D - Pourquoi vouloir la mixité sociale ? Mixité et entre-soi en démocratie Alban Surmely,
    coordinateur à Solidarités jeunesses (sous réserve)

    Comment fabriquer des espaces où le dialogue est possible, sans occulter les inégalités de situation ? Comment faire en sorte que l’entre soi permette l’émancipation ?Les avantages et limites des approches qui visent la mixité sociale.

  • E - Agir ensemble ! Intérêts personnels, intérêts communs et action collective Jérémy Louis,
    doctorant en sociologie urbaine.

    Comment faire en sorte que les intérêts personnels soient des ressorts pour l’actio ?? Quels sont les motivations à l’engagement et comment se construit une action collective ? Avec Jérémy Louis, doctorant en sociologie urbaine.

  • F - Et l’éducation populaire dans tout ça ? Formation, conscientisation et action collective. La boîte sans projet

    Comment se réapproprier la notion d’éducation populaire de manière critique et la développer « en actes » dans les centres sociaux ? Doit-on être formé.e pour pouvoir agir ou agir ? Agir, pour se former ?

  • G - Doit-on se battre sur les causes ou réparer les conséquences des injustices sociales ? Bruno Tardieu,
    ATD Quart-Monde (sous réserve).

    Se positionner en tant qu’acteur.trice : les causes des injustices sociales nous semblent parfois hors d’atteinte, mais peut-on se satisfaire de réparer sans cesse leurs conséquences ?

  • H - Aller vers les habitant.es : pour quoi faire ? Paroles, expériences et action collective. La boîte sans projet

    Comment faire en sorte que les démarches pour « aller vers » les habitants génèrent de l’implication et que les expériences des habitants deviennent des ressources pour l’action collective ?

Aller au contenu principal